Réunion des délégués du personnel journalistes du 21 avril 2009.

Mutations : un affichage des postes vacants. Pourquoi les appels d’offres de postes disponibles ne sont-ils plus communiqués ? « Ça n’a jamais existé », explique la direction amnésique. Après discussion et argumentation, le SNJ a obtenu que la liste des postes vacants soit publiée à l’issue du plan de mutation, au plus tard à la mi-juillet. Un engagement de la DRH et de la rédaction en chef. Le SNJ publiera prochainement la liste des vingt postes vacants, certains l’étant depuis… septembre 2005 !

Confusion des titres et perte d’identité. Sur le terrain, ça ne s’arrange pas pour les collègues des Pays de la Loire ! Surtout depuis que le cahier Annonces du samedi est publié avec les logos de deux titres côte à côte. C’est le cas en Sarthe avec Ouest-France et le Maine Libre, en Maine-et-Loire avec OF et Le Courrier de l’Ouest et en Loire-Atlantique OF et Presse-Océan. Les lecteurs s’attendent à voir, désormais, des articles publiés dans les deux titres. « Dans le contexte de chute brutale des petites annonces, on cherche à faire des économies et l’union fait la force », justifie Jean-Luc Evin, qui conseille de faire preuve de pédagogie auprès du grand public. « C’est un des effets pervers du pluralisme atténué, concept présenté lors du rachat des journaux du pôle Ouest de la Socpresse », a fait valoir le SNJ, en dénonçant le risque d’une mutualisation « synonyme de perte d’identité des titres ».

Ex-ATR. A partir de septembre, ces nouveaux collègues seront en poste. Et pas forcément sur des postes de « journalistes chargés du suivi des correspondants ». D’ailleurs, n’hésitez pas à postuler… A ce jour, 4 collègues ont postulé et verront leur candidature examinée par la rédaction en chef.
L’installation et la formation de base des nouveaux correspondants, dixit la direction, ne représentera que 30 à 40% de ces postes, selon les départements. En comptant aussi l’installation des correspondants sportifs. Pas de répit du côté des journalistes animateurs de secteur à qui incombera toujours la lourde tâche d’animer le réseau de correspondants.

Recentralisation des SE. Ça se traduit par des évolutions et des glissements de moyens d’une rédaction à l’autre. Et le rappel d’un principe par Alain Tchérépoff : « La solidarité départementale correspond à des situations exceptionnelles. La logique est d’avoir des effectifs adaptés là où il faut. » Nous sommes d’accord.

POGA. Le POGA est de la responsabilité des chefs. Les assistantes départementales les aident dans la réalisation et la mise en œuvre. Pas l’inverse !

Fiches de postes. Enfin, nous commençons à avoir quelques fiches de postes pour que les entretiens individuels d’évaluation ne se fassent plus sur du vent. Nous les réclamions depuis novembre 2007… Il reste que ces fiches ne sont pas satisfaisantes. Nous allons donc en discuter point par point dans une prochaine réunion des délégués du personnel.  Le CHSCT et le CE vont eux aussi devoir plancher sur le sujet en vue d’une consultation demandée par le SNJ et acceptée par le DRH

Loudéac. La direction réaffirme son soutien à notre collègue de Loudéac soumis aux excès du maire de cette commune des Côtes-d’Armor. « Nous n’accepterons plus aucune insulte publique », prévient la rédaction en chef. Le SNJ y veillera aussi. La rédaction en chef soutient aussi les collègues de Cholet confrontés à des problèmes similaires.

Chartes des faits divers. On savait déjà qu’elles seraient distribuées à tous. Le SNJ s’est assuré que les pigistes réguliers l’aient aussi.

Stagiaires d’été. La direction avoue qu’il devient de plus en plus difficile de trouver les stagiaires pour pourvoir tous les postes qui leur sont réservés l’été. On voit une solution : embauchons quelques journalistes de plus !

Elections à la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels

Misez sur l’efficacité: votez SNJ !
Lundi 27 avril au mardi 19 mai
www.carte2009.fr