Communiqué du national sur la remise en question des RTT dans certains journaux, notamment à l’Yonne Républicaine:
Réuni en Comité national à Paris, le Syndicat national des journalistes (SNJ), premier syndicat de la profession, apporte son soutien aux salariés de L’Yonne Républicaine et de La République du Centre en conflit avec leurs directions respectives, qui ont dénoncé leur accord sur la réduction du temps de travail (ARTT). Le SNJ rappelle que la RTT est garante du maintien de l’emploi par le partage du travail. La loi Aubry visait à la création d’emplois, avec des aides qui étaient ciblées sur cet objectif. Dans de nombreuses entreprises de presse, des centaines de postes ont pu être créés au prix de « modérations salariales ».
Revenir sur ce dispositif, c’est fragiliser encore plus une profession déjà fortement précarisée. Ce qui se passe à L’Yonne Républicaine et à La République du Centre, dans la périphérie du groupe Centre France, risque de servir de modèle demain à toutes les autres formes de presse et laisse craindre une remise en cause générale des acquis de toute une profession.
Pour dénoncer cette stratégie patronale et s’y opposer, le SNJ appelle à une journée de mobilisation des journalistes dans toutes les entreprises de presse mardi 28 avril.
le 7 avril 2009

Et le lien vers le blog des journalistes de l’Yonne Républicaine, ici.