Le blog du SNJ Ouest-France

Snj.of.free.fr

Page 1 sur 2712345678910»Fin

Faire plus en étant moins : laisserons-nous faire ?

Tract intersyndical faisant suite à la réunion du 18 mars. Cliquez sur le document ci-dessous.
tract-intersyndical-nor-19-mars-2019

Laisser un commentaire

Le bulletin de la section

Cliquez sur le document ci-dessous.
bulletin-snj-n-24-mars-2019

Laisser un commentaire

Index d’égalité professionnelle : Ouest-France ne passe pas la rampe

Réunion du 6 mars 2019. Cliquez sur le document ci-dessous.
2019_03_ce_direct_6_mars

Laisser un commentaire

Projets communs du groupe SIPA: beaucoup de questions et peu de réponses

Communiqué des sections CFDT, SNJ et Sud Médias des titres Ouest-France – Le Courrier de l’Ouest – Le Maine Libre – Presse-Océan

Les organisations syndicales étaient invitées, ce jeudi 28 février, à échanger avec la direction de SIPA à Rennes au sujet de la plateforme numérique commune, d’un desk web commun et du réseau de correspondants commun. Au bout de trois heures de réunion, nous sommes arrivés au constat que les projets de la direction restent flous et que ce flou est porteur de réelles menaces tout autant pour les salariés que pour l’identité des titres concernés. Vos élus sont pourtant conscients des enjeux stratégiques d’une telle plateforme, mais déplorent que le groupe ne s’en donne pas les réels moyens humains.
Vos élus ont posé beaucoup de questions pratiques auxquelles nous avons obtenu des réponses évasives… quand nous avons obtenu des réponses.
Le groupe SIPA croit en son projet de plateforme numérique et souhaite le tester en grandeur réel dans les rédactions à l’automne prochain. Problème de taille : vos élus ont constaté l’impréparation des rédacteurs en chef présents (il n’y a que des hommes oui), qui ne comprennent pas - ou ne veulent pas comprendre - les réalités quotidiennes des journalistes dont ils semblent pourtant se revendiquer.
Ce que vos élus craignent à terme, c’est une mutualisation pure et simple des moyens, telle qu’envisagée dans le projet NOR présenté le 13 septembre 2018, ainsi qu’une perte d’identité des titres.
Les organisations syndicales ont proposé d’envoyer des questions écrites à Jean-Claude Kling, secrétaire général du groupe SIPA. Les réponses doivent être apportées lors d’une prochaine rencontre (il ne s’agit pas de négocier mais d’échanger) prévue le 1er avril prochain à 10 heures à Rennes, à l’issue de laquelle nous espérons y voir plus clair.
Vos élus feront également remonter vos questions que vous devez adresser à vos délégués syndicaux CFDT, SNJ et Sud Médias.

Laisser un commentaire

Rapport Syndex : condensé en 4 pages

Tract du SNJ relatif au rapport Syndex réalisé à la demande des syndicats dans le cadre des réunions NOR. Cliquez sur le document ci-dessous.
2019-snj_le_rapport_syndex_en_4_pages-28-fev

Pour mémoire, tract intersyndical du 6/2/2019 sur le même thème.

Laisser un commentaire

Manifestation des Gilets jaunes au Mans : des dégradations et violences inadmissibles

Tract diffusé ce jour par la section SNJ d’Ouest-France. Cliquez sur le document ci-dessous.
2019-tract-snj-18-fevrier-reaction-le-mans

Laisser un commentaire

Manifs des Gilets jaunes : la sécurité d’abord

Tract SNJ du 08/02/2019. Cliquez sur le document ci-dessous.
snj-tract-manif-gilets-jaunes-07-02-19

Laisser un commentaire

Nous l’avions dit, Syndex confirme

Tract intersyndical faisant suite à la réunion NOR du 06/02/2019. Cliquez sur le document ci-dessous.
nor-restitution-syndex-tract-inter-06-02-19

Laisser un commentaire

Une situation financière saine, une stratégie qui manque de cohérence

Compte rendu SNJ de la réunion extraordinaire du CE du 30/01/2019. Cliquez sur le document ci-dessous.
2019-snj-ce-30-janvier

Laisser un commentaire

Cafouillages, maladresses et erreurs grossières

Tract SNJ du 14/01/2019. Pour le lire, cliquez sur le document ci-dessous.
tract-snj-14-janvier-2019

Laisser un commentaire

Les vœux du SNJ : adhérer pour agir !

Pour cette année 2019, le Syndicat national des Journalistes vous souhaite le meilleur dans votre vie personnelle.

Pour votre vie professionnelle, nous souhaitons également faire progresser les conditions dans lesquelles vous travaillez. C’est l’occasion de vous appeler à soutenir la section syndicale, en adhérant par exemple.

2018 aura montré l’utilité pour les salariés d’avoir des relais syndicaux. Le projet de supprimer 72 postes de travail, dévoilé par la direction en septembre, n’aurait pu être repoussé comme il l’a été sans la mobilisation des salariés qui a abouti à plusieurs jours de grève bien suivis. Cette mobilisation, qui est partie de la Sarthe et du Maine-et-Loire, a été relayée par les syndicats. Le mouvement s’est diffusé grâce aux réseaux qu’ils constituent. Les élus du personnel ont joué leur rôle de représentation pour faire comprendre à la direction l’indignation des salariés.
Cette capacité à amplifier la force des salariés et à exprimer les revendications doit être entretenue. Se syndiquer au SNJ, c’est donc donner aux journalistes davantage de moyens de se faire entendre dans les mutations qui s’annoncent.

La négociation sur la Nouvelle organisation de la rédaction va rythmer l’année 2019. Et si la direction a reculé à l’automne sur la mutualisation des contenus entre les titres du groupe, elle ne perd pas de vue cette stratégie. Plus que jamais, nous devons être vigilants sur les réorganisations en trompe-l’œil. Cela implique d’avoir un lien direct avec les rédactions locales et les différents services pour faire remonter ce qui émerge dans les équipes de journalistes.

Le SNJ s’attache aussi à défendre le statut des journalistes pigistes qui accomplissent une part importante du travail rédactionnel nécessaire au journal. Les journalistes pigistes ont des problématiques spécifiques que le SNJ fait valoir dans les différentes négociations.

Prendre une carte au SNJ, c’est aussi soutenir la lutte contre la précarité et le recours croissant aux CDD. Le SNJ a pris en 2018 l’initiative d’un droit d’alerte sociale pour attirer l’attention de l’Inspection du travail sur une dérive inacceptable. A ce jour, un journaliste sur cinq est en CDD à Ouest-France. Des dizaines de postes sont pourvus de façon permanente de cette manière, en contravention avec la loi.

Soutenir le SNJ, c’est également lui donner du poids au moment où va se mettre le Conseil social d’entreprise (CSE). En novembre prochain, le Comité d’entreprise (CE), le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) et les Délégués du personnel (DP) seront fondus dans le CSE. Les moyens de cette instance vont bientôt être l’objet de discussions. Le CSE reprendra les compétences des trois instances qu’il remplace.

Adhérer au SNJ, c’est enfin lui donner de la force dans les négociations d’entreprise qu’il aura à mener. Depuis les ordonnances Macron sur le code du Travail, les organisations syndicales peuvent signer des accords d’entreprise qui prévaudront sur le contrat de travail. C’est-à-dire que sur un certain nombre de sujets (niveau de rémunération, organisation du temps de travail, mobilité professionnelle…), ces dispositions négociées s’imposeront au salarié qui pourra être licencié s’il les refuse.

On mesure que tous les salariés ont intérêt à se préoccuper de la question de leur représentation.

L’action syndicale a un coût. Pour la financer, chaque syndiqué cotise à la hauteur de 0,75% de son salaire annuel. Les règles fiscales lui permettent de récupérer deux tiers de cette somme sous forme de crédit d’impôt (1). Majoritaire à Ouest-France parmi les journalistes, le SNJ est le premier syndicat de journalistes en France et dans le groupe Sipa. Il œuvre depuis cent ans pour la défense des journalistes et pour les principes déontologiques de la profession. Sa charte déontologique de 1918, fondatrice de la profession, a été augmentée en 1938 et en 2011. Le congrès du centenaire, en octobre dernier, a été l’occasion de réaffirmer ces principes. Chaque année, les congressistes (tout adhérent peut participer au congrès) débattent du rôle et des conditions de travail des journalistes.

Pour adhérer au SNJ, il suffit de contacter le trésorier Alain Guyot, au SR du Pré-Botté, ou la trésorière adjointe, Vanessa Ripoche, à la locale de Nantes ou enfin d’écrire à la section (snj.ouest-France@gmail.com).
Si vous ne voulez pas adhérer, il est possible de faire un don pour soutenir l’action du syndicat en l’adressant à : SNJ, 33 rue du Louvre, 75002 Paris.

(1) Un journaliste d’Ouest-France à l’échelon 130 avec cinq ans d’ancienneté (environ 32600€ net par an) cotise à hauteur de 244€ par an et se voit rembourser environ 160€ par le fisc. La cotisation lui coûte donc 81€ (6,75€ par mois). Cela permet de prendre en charge les coûts de la section (frais de déplacement, assemblée générale…), la publication de la revue Le Journaliste que reçoit chaque adhérent et les actions nationales du SNJ, notamment les frais d’avocats.

voeux
(cliquez sur le gif pour le lancer)

Laisser un commentaire

Que cache la mutualisation des correspondants dans les Pays de la Loire ?

Tract intersyndical faisant suite à la réunion NOR du 20/12/2018. Cliquez sur le document ci-dessous.
nor-20-dec-2018-intersyndicale-mutualisation-corres

Laisser un commentaire

Comité de groupe Sipa : quel dialogue au niveau du groupe ?

Communication des élus du comité de groupe Sipa ; cliquez sur le document ci-dessous.
tract-intersyndical-cg-22-nov-2018

Laisser un commentaire

Journalistes agressés : Ouest-France doit agir

Tract du SNJ diffusé ce jour ; cliquez sur le document ci-dessous.
2018-snj-tract-soutien-6-dec

Laisser un commentaire

Chantiers lancés à la rédaction depuis 2014 : l’évaluation démarre

Tract intersyndical du 5 décembre 2018 ; cliquez sur le document ci-dessous.
2018-5-dec-tract-intersyndical

Laisser un commentaire

Page 1 sur 2712345678910»Fin
  • Mots-clés

  • Archives mensuelles

  • Nombre de visites